The Replicant avec Jean Claude Van Damme

Sorti le 11 juillet 2001 The Replicant est un film thriller américain de Ringo Lam avec Jean-Claude Van Damme.

Présentation du film

The Replicant (titre original) ou le Clone en québécois et un film d’action avec Jean-Claude Van Damme (dans le rôle de Gorrotte / Le Replicant), Michael Rooker (dans le rôle de Jake Riley), et Catherine Dent (dans le rôle d’Angie).

Depuis longtemps, Garrotte, un tueur en série au look grunge, appelé également « La Torche », fraie Jake Riley. Ce dernier est un inspecteur de police qui s’est juré de ne plus faire ce métier. S’il a été auparavant un imaginatif et large d’esprit, il en a assez appris sur la nature humaine pour devenir impertinent, camouflant ses désillusions sous un humour acerbe. Les victimes du tueur sanguinaire et insaisissable augmentent de plus en plus, mais l’enquête de Jake n’avance pas même si Garrotte a confiance en lui, et qu’il l’appelle à chaque nouveau crime.

Jake a fini par avoir marre et il a décidé de prendre sa retraite. C’est à ce moment-là où le département des services secrets du Gouvernement (NSA) lui confie une mission pour arrêter son grand ennemi. Pour accomplir la mission, la NSA a conçu un Replicant ou un clone génétique, issu de l’ADN de Garrotte, pour permettre à Jake de retrouver le meurtrier en question. Ils ont accéléré sa croissance pour atteindre rapidement l’âge biologique du tueur.

Jake et le clone développent une relation étrange. Le clone dispose des pouvoirs télépathiques, mais il lui manque toute une expérience de la vie. Par ailleurs, l’officier de police commande les émotions et les souvenirs de ce clone naïf et juvénile. Ces quelques lignes vous ont données envies, la bande annonce que vous pouvez voir ici ne fera qu’accentuer votre envoie de voir ce film.

Avis sur le film

The Replicant est un agréable film d’action bien interprété. Il est composé d’un sous-texte philosophique loin d’être banal. Ce long métrage fait partie des meilleurs films de Van Damme. Cependant, pour analyser un peu au fond, une certaine incohérence se situe au niveau de l’histoire. Il n’y a aucun intérêt pour la NSA de concevoir un clone d’un tueur en série, uniquement dans le but d’éliminer un criminel. Tout comme le fait que le clone est capable de garder en lui la capacité de se souvenir des mouvements de son modèle.

Mais de manière générale, ce film de Van Damme est vraiment de qualité. Il bénéficie surtout d’une histoire assez originale, et d’un duo exceptionnel. Le conflit entre Van Damme et Rooker est parfait. Comme toujours, ces deux antagonistes sont toujours à l’aise dans les rôles musclés. Le scénario est performant avec une certaine nervosité acceptable, même si de nombreux passages semblent un peu vides. Chacun a bien assumé son rôle pour offrir les meilleures scènes d’action. Sans parler des décors de base, le bon travail photographique. Malgré le fait que le filme The Replicant ne fournit pas les combats les plus connus de Van Damme ou les univers futuristes pour les sciences fictions, mais il offre plus de plaisir à regarder. Ringo Lam a bien fait d’emmener cet acteur belge dans une nouvelle aventure cinématographique.

the-replicant-jean-claude-van-damme